Promenades : Escape game à Paris (2015)

mystery escape

Ce matin, nous sommes allés tester ce concept qui se multiplie à Paris (et en France ?).

Issu de jeux vidéo japonais (dont vous pouvez trouver nombre d’exemples sur le net), où il s’agit de sortir d’une pièce en collectant des indices qui vous mènent à d’autres indices, qui vous mènent, etc, etc… Passionnant de voir qu’un jeu vidéo se retrouve transposé dans la vraie vie, alors qu’en général c’est le contraire, les imageries virtuelles se nourrissant de notre univers en le déformant (légèrement🙂 ).

Alors nous voilà, à cinq, enfermés dans une pièce sans fenêtre, avec une serrure à code, qu’il va falloir trouver pour sortir. Un maître du jeu officie depuis dehors, inscrivant sur un écran le temps qu’il nous reste (en tout nous avons une heure chrono pour trouver la solution), notre progression et de temps à autre, quand nous sommes vraiment perdus, des indices. Nous avons choisi « Mystery escape », situé rue de Monceau à Paris ; très bien accueillis, nous avons été escortés dans cette pièce où l’on nous a laissé seuls avec pour toutes ressources notre cerveau (les téléphones portables sont « confisqués » à l’entrée, c’est iphone-free, je préviens les addicts qui ne pourraient pas s’en passer une heure…).

Commence alors une période d’intense désordre, tout le monde parlant en même temps au fur et à mesure que chacun fouille les environs et trouve des éléments intéressants (et pourtant, on nous avait prévenu : team-building, il n’y a que ça de vrai, parlez les uns avec les autres, procédez par ordre !).

Puis nous finissons par nous policer (surtout que le chrono marque maintenant 40 minutes et nous avons l’impression de n’avoir rien fait !). Heureusement pour nous aussi, le maître du jeu nous donne des indices sur l’écran quand nous sommes trop perdus. Il faut ouvrir des cadenas, lire des notes, résoudre des énigmes, c’est passionnant et prenant. Et vraiment nous nous sentons une équipe, les rôles se répartissant presque naturellement, ceux qui fouillent, ceux qui cogitent, ceux qui notent.

Mais le temps passe, et trop vite… La barre de progression nous rassure, nous avons élucidé 17 énigmes sur 20, nous bloquons sur la 18e, heureusement, l’aide du maître de jeu allié à notre intelligence innée (!) nous permettra de sortir une minute avant la fin de l’expiration du temps.

Il paraît que 40% des équipes n’arrivent pas à la fin du jeu… Ouf, nous faisions partie des 60%, l’honneur est sauf.

Très sympathique, prix vraiment abordables, je vous recommande ce « brainstorming », au premier sens du terme, en famille ou entre amis, vous m’en direz des nouvelles.

FB